de Gérald Stehr

« Ce que je raconte est l'histoire des deux siècles prochains. Je décris ce qui vient, ce qui ne peut plus venir d'une autre manière : l'avènement du nihilisme. Notre culture européenne se meut depuis longtemps déjà, avec une torturante tension qui croît de décennies en décennies comme portée vers une catastrophe : inquiète, violente, précipitée : qui un fleuve qui veut en finir, qui ne cherche plus à revenir à soi, qui craint de revenir à soi. » Tout au long de ces lettres Nietzsche se montre comme un philosophe danseur, alternant, les figures de la bouffonnerie, de la provocation et les visions anticipatrices de génie.
Mise en scène : Gérald Stehr
Réalisateur :Laurent Preyale
Auteurs : Bruno Solo et Alban Richard
Acteurs : Nietzsche

Durée : 60 minutes
Année : 2012