de Marilén Iglesias-Breuker,
Luc Petton

Ainsi la nuit est une "pièce pour danseurs, circassiens, loup, chouettes et vautour". Un étonnant ballet entre l'homme et l'animal, sur le thème de la conjuration de l'effroi de la nuit. Un spectacle poétique et magnétique qui aborde de nouveaux territoires : danser avec des animaux habitant la nuit qui interpellent nos peurs ancestrales allant jusqu'aux frontières de l'inconcevable quand l'être humain, destitué de son statut de prédateur, n'est plus que proie.

Cette création se confronte avec le corps dans ses états de peur (bondir d'épouvante, fuir affolé, être saisi, glacé…) puis du corps qui conjure ses peurs (faire face, surmonter, comprendre, soupeser) pour enfin aller vers la lumière (se détacher, s'alléger, s'apaiser, se libérer). Suivant un fil conducteur subliminal, nous sommes guidés dans ce périple par la main de Dante Alighieri (ali-gero veut dire porteur d'ailes) dans sa Divine Comédie.

Trois grandes scansions ponctuent cette création allant de la pesanteur la plus noire, à l'apparition de la grâce "comme femme qui danse" jusqu'au ravissement de la lumière, atteignant les rives d'un lieu ou "être bon c'est être léger".

Metteur en scène : Marilén Iglesias-Breuker,
Luc Petton
Acteurs /danseurs : Pieradolfo Ciulli,
Adalberto Fernandez Torres,
Aurore Godfroy,
Xiao-Yi Lui,
Elise Bjerkelund Reine
Musique /orchestre : Xavier Rosselle
Compagnie : Compagnie Le Guetteur
Producteur : CLC Productions / Tangaro

Durée : 60 minutes
Année : 2018